- o - O - o -

- o - O - o -

SAMEDI 7 OCTOBRE 2017 de 10h30 à 12h

le reportage sur Canal.D

Cercle de silence place Cassin Draguignan

(prises de parole à la fin du cercle de silence, invitation et tract)
Les cercles de silence que nous avons menés pendant des années et que nous avions abandonnés faute de combattantEs sont des moyens d’informer le grand public : un travail citoyen d’autant plus urgent dans les circonstances actuelles  que peu de responsables politiques s’attellent à cette tâche.
C’est aussi un moment d’échanges entre nous dans le respect des diversités et d’organisation de nos actions. Nous avons besoin de savoir qui peut faire quoi. “Avec ou sans papiers, l’étranger est une personne. Nous refusons que soient appliquées, en notre nom, des décisions politiques qui broient des familles, des couples, des individus.”

• démembrement de nombreuses familles,

• violation quasi quotidienne du droit de l’enfant et de sa famille,

• politique d’immigration et sort réservé aux étrangers venus chercher refuge dans notre pays

- o - O - o -

VENDREDI 22 SEPTEMBRE 2017 de 19h à 24h

Concert solidaire à l'Usine de la Redonne

 

- o - O - o -

 

JEUDI 14 SEPTEMBRE 2017 de 18h30 à 20h30

L'accueil ne signifie pas seulement l'hébergement mais aussi la logistique qui l'entoure, l'aide aux hébergeurs-euses, le transport etc.).

A partir de nos expériences, les collectifs, les associations et les citoyens solidaires (et parfois désobéissants ) de notre secteur ont compris qu'il était important de se connaître et de définir les différents domaines et modes d'intervention pour l'accueil des migrants et demandeurs d'asile.
A partir de nos réalités et limites dans l’accueil des étrangers, cette réunion cherchera à nous outiller et à optimiser le travail en réseau pour un accompagnement plus effectif et pérenne.
Devant la complexité de la situation, son importance et son urgence, quelle est la situation et comment y répondre en cohérence dans la diversité de nos actions ? Rencontre de partage d'expérience, d'information et de mutualisation.
Il est important que les collectifs, les associations et les services concernés soient présents ou représentés

au local de RTM/Ritimo - 55, avenue du 4 Septembre à Draguignan (face agence Orange, parking gratuit à partir de 18h Allée d'Azémar) - contact RTM 06 46 00 07 55

- o - O - o -

Lors de la réunion du 8 avril à Draguignan, Migrants Var-Est a décidé d'organiser rapidement une formation à l’accueil des réfugiés.
L'accueil ne signifie pas seulement l'hébergement mais aussi la logistique qui l'entoure, l'aide aux hébergeurs-euses, le transport etc.) Avant de s’engager, il convient en effet de connaître les joies et les risques que les accueillis et les accueillants peuvent encourir et de se former et d’agir en connaissance de cause.
Cette rencontre de partage d'expérience, d'information et de formation des accueillants au sens large est donc prévue le

VENDREDI 12 MAI 2017 de 18h à 20h30

au local de RTM/Ritimo - 55, avenue du 4 Septembre à Draguignan (face agence Orange, parking gratuit à partir de 18h Allée d'Azémar) - contact RTM 06 46 00 07 55
Venez avec vos expériences, vos trucs et vos questions...

- o - O - o -

Mobilisation internationale des 15 et 16 avril à l'Usine de la Redonne

Contre les frontières et leur monde

VENDREDI 14 : montage et accueil des premier-ère-s arrivant-e-s.

SAMEDI 15 : Usine de la Redonne à Flayosc

9h : Accueil des participant-e-s

10h :

-> atelier banderoles

-> atelier « Comment faire pour s’impliquer dans la lutte en soutien aux personnes migrantes ? »

13h30 : Spectacle « Hop Hop Hop » Compagnie du théâtre du Lézard.

Spectacle de rue avec handicap sur le thème des frontières et des territoires géographiques et mentaux.

14h-16h : Ateliers en parallèle

-> la situation en Italie : projection du film « Usage proportionné de la force » et présentation de la situation en Italie (prise

d’empreintes, tortures, déportations…).

-> atelier d’autodéfense juridique pour tous et toutes, quel que soit le statut administratif. Que faire face aux arrestations, aux

déportations et au délit de solidarité…

-> Comment lutter contre les politiques migratoires : externalisation des frontières, Dublin IV, accords internationaux…

→ La guerre au Soudan : discussion sur la situation politique et sociale au(x) Soudan(s)

16h30-18h30 :

Plénière : partage des luttes et perspectives (partages d’expériences, d’outils et d’idées de convergences)

19h30-20h30 : Projections de documentaires

Soirée : Musique à partir de 20h30

 

DIMANCHE 16

Caravane vers la frontière franco-italienne et actions de solidarité

 

LUNDI 17

Démontage, prendre le temps de consolider les liens.

 

POUR INFO

Les repas et petits-déjeuners seront assurés par des cantines autogérées pour la journée du samedi et le dimanche matin (prix

libre).

Les vendredi soir, dimanche et lundi, soyez autonomes (on peut quand même préparer et manger en commun – eau potable sur place)

Camping dans les champs. Toilettes sèches sur place.

Parking sur l'aire de camping pour les campeur-ses et sur le site pour les visiteurs-ses à la journée.

- o - O - o -

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En janvier 2017, l'ensemble des associations de l'Usine de la Redonne a décidé d'apporter sa solidarité et son aide à ces êtres humains, dans leur immense majorité des personnes qui ont fui la guerre et la persécution – autrement dit qui ont traversé, avec courage et dignité, des épreuves (déplacement forcé, violences massives et / ou intimes, bombardements, torture, deuils, pertes en tous genres) qu’il est difficile de concevoir pour une population française – heureusement – accoutumée à la paix sur son territoire depuis 1945.

Quelle autre réponse possible adresser que l’accueil adapté et la solidarité concrète ?

Ces personnes, dès lors qu’elles sont reconnues réfugiées, et pour peu qu’on les accompagne au début, s’inscrivent avec autant d’énergie que de reconnaissance dans un nouveau départ de leur existence, en apprenant le français, en travaillant, en contribuant à la richesse nationale.

La semaine de solidarité avec les migrants organisée début janvier par l'Usine de la Redonne a soulevé un grand enthousiasme et a permis de récolter des fonds et de l'aide pour les migrants demandeurs d'asile. Personnes et associations (l'Usine de la Redonne, RTM, la LDH, Utopia...) se sont réunies pour décider la création d'un outil commun, groupe ouvert qui, pour l'instant, reste informel et lié au Collectif Migrants 83 pour :

- lutter contre les préjugés - récolter des fonds dans le cadre de manifestations
- procurer des hébergements - assurer un lien avec groupes et partenaires de la région
- participer à l'accueil et l'orientation des migrants - collecter l'information et la mettre à disposition

...